Découverte : le jicama

Depuis le temps que j’hésitais à goûter ce truc, il est temps maintenant que c’est fait de vous partager cette découverte :

Le Jicama :

Pas sûr que vous ayez déjà entendu ce mot là … Son vrai nom, Pachyrhizus erosus, ne doit pas vous évoquer grand chose non plus. On l’appelle également « pois patate ». Mais de quoi s’agit-il ? D’un Pokémon ? Non.

C’est une plante dont on consomme le tubercule. Et comme je ne tiens pas un blog de botanique, c’est bien du tubercule, et pas de la plante dont je vais vous parler !

Il s’agit d’un met très apprécié en Amérique centrale et du Sud, notamment au Mexique.

Pour vous le décrire rapidement, le jicama ressemble à ….

ça :

Je vous avez dit « rapidement ».

 

Côté nutrition :

Le jicama est certainement le champion des tubercules les plus faibles en calories. Pour 100g de jicama, seulement 38 kcal ! La pluparts des tubercules sont riches en glucides, mais ce n’est pas du tout le cas du jicama puisque qu’il contient au total 9g de glucides pour 100g, fibres comprises (parce que les fibres sont des glucides non assimilés). Sans compter les 5g de fibres, on est à 4g de glucides, dont la moitié sont des glucides complexes, et l’autre moitié des glucides simples. Je n’ai trouvé que peu de sources en français ou en anglais, donc je ne sais pas de quels glucides il s’agit, ni si leur index glycémique est élevé ou non.

Pour le reste des macro nutriments, pas de lipides, et moins d’un gramme de protéines.

Le jicama contient un peu de calcium et de magnésium (12mg/100g) et de la vitamine C (20mg).

 

Côté cuisine :

N’ayant acheté qu’un seul jicama, je n’ai pas pu tester beaucoup de recettes, alors je suis resté sur deux recettes classiques :

  1. Le jicama à la mexicaine : cru, coupé en lamelles et assaisonné de jus de citron, d’huile d’olive, de coriandre et d’épices « chili ». C’est une recette dont les mexicains raffolent et qui est très simple à faire.
  2. Coupé en bâtonnets et grillé au four avec du sel et du poivre. Le résultat à l’aspect de frites, même si ça ne croustille pas.

Est-ce que c’est bon ?

Honnêtement, je n’ai pas été bluffé. Le goût du jicama est très léger. Un peu sucré, quelques notes de châtaigne, mais sans un bon assaisonnement, c’est pas folichon ^^

Cependant, je vais tout de même en racheter, pour pouvoir tester pleins de recettes. Vous me connaissez, j’aime bien inventer des recettes surprenantes, alors je trouverais bien quelque chose à faire pour sublimer le jicama 😉

 

Si certains d’entre vous connaissent cet aliment, et/ou connaissent des recettes à faire avec, manifestez-vous, je suis preneur !

2 pensées sur “Découverte : le jicama

  • 8 octobre 2018 à 12 h 52 min
    Permalink

    J’ai jamais trouvé à grand frais, tu l’avais acheté ou ?

    Répondre
    • 9 octobre 2018 à 7 h 30 min
      Permalink

      A Grand Frais, ils sont au rayon des betteraves

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *